C6R
Convention pour la 6ème République

Accueil > Actualités et Initiatives > Le journal de Saône et Loire revient sur la rencontre de Tournus du 26 (...)

Le journal de Saône et Loire revient sur la rencontre de Tournus du 26 septembre 2014

samedi 4 octobre 2014, par 80. Bernard VIVIEN

Ci-dessous l’article paru dans le Journal de Saône et Loire au lendemain de la rencontre-débat organisée par les Conventionnels de Saône et Loire sur le thème :
"Une 6° République, pourquoi et comment y parvenir ?".
Bernard Vivien

JOURNAL DE SAONE ET LOIRE
POLITIQUE
Motivés pour changer de République

Les partisans saône-et-loiriens de la Convention pour la VIe République (C6R) se sont réunis vendredi dernier à Tournus, autour de Paul Alliès, président national, Véronique Fouillouse et Michel Grosbois, respectivement présidente et trésorier départementaux. Thème de la rencontre : « Une VIe République, pourquoi, et comment y parvenir ? »
En introduction, la présidente s’est livrée à une charge énergique contre le « président normal » et la « République exemplaire », qui se sont fissurés sous l’effet des « affaires Cahuzac, Thévenoud et Trierweiler ». Avant de préconiser des solutions institutionnelles : « Les députés devraient être élus à la proportionnelle, les sénateurs et les délégués des intercommunalités au suffrage direct. Les pouvoirs ne doivent pas être concentrés entre les mains du président de la République : cela représente un danger, avec l’extrême droite aux portes du pouvoir. »
Par ailleurs professeur de sciences politiques à Montpellier, Paul Alliès est allé dans le même sens, dénonçant la Ve République et son « système de concentration du pouvoir unique au monde. » Et le président national de la convention de réclamer une réorganisation de l’équilibre des pouvoirs et des contre-pouvoirs.
« Voilà une manière de parvenir à une VIe République : élaborer un projet porté par un candidat à la présidentielle qui se fera élire sur ce projet, élire une assemblée législative et constituante, associer les citoyens à l’écriture de la constitution sur des forums participatifs, comme l’ont très bien fait les Islandais et les Tunisiens, enfin organiser un référendum pour valider cette constitution », proposent les » conventionnels ».
D.V.

Répondre à cet article