C6R
Convention pour la 6ème République

Accueil > Quelle VI° République et comment y parvenir ? > Quatre enseignements du référendum grec : un communiqué du Conseil (...)

Quatre enseignements du référendum grec : un communiqué du Conseil d’administration de la C6R.

mercredi 8 juillet 2015, par 500. Le conseil d'administration de la C6R

La Convention pour la 6° République tire quatre enseignements du référendum grec de ce dimanche 5 juillet :

1) La procédure du référendum est mise en question en tant que telle comme si elle n’était pas un moyen parmi d’autres de donner la parole au peuple. Ses modalités sont pourtant multiples ; mais celles prévues en France lors de la révision de 2008 concernant un « référendum d’initiative parlementaire » sont restées lettre morte. Il importe donc d’en défendre l’actualité et l’intérêt.

2) Les résultats du référendum, même quand ils sont incontestables, sont contournés pas les autorités politiques. Comme après celui de 2005 en France, ceux de la Grèce font d’ores et déjà l’objet d’une série de contre-mesures de la part des institutions de l’Union Européenne.

3) La nature a-démocratique de ces institutions est désormais béante. La responsabilité de la crise grecque leur incombe au cours de ces dernières années où elles ont privilégié le soutien aux banques et non pas aux gouvernements grecs. Le président de la Commission comme celui de l’Eurogroupe se considèrent aujourd’hui comme en rien responsables, alors que le ministre des finances grec a, lui, démissionné.

4) La gestion par le Président et le gouvernement de la France, indépendamment de son orientation peu claire, pêche une fois de plus par son déficit démocratique. Un débat sans vote à l’Assemblée Nationale aura été la seule réponse au défi oligarchique de l’Europe des banques et des marchés.

La C6R considère que plus que jamais une réforme démocratique des institutions européennes et de la République sont liées. Il y a urgence à réorienter l’UE et la zone Euro de telle sorte que les peuples aient au moins la garantie d’un contrôle sur ses représentants dans ces instances comme il faut que les Français puissent voir leurs dirigeants responsables des promesses et engagements sur lesquels ils ont été élus.

Le Conseil d’Administration de la C6R
Le mercredi 8 juillet 2015

Répondre à cet article