C6R
Convention pour la 6ème République

Accueil > Quelle VI° République et comment y parvenir ? > Ce vendredi 22 novembre 2013, à Paris, la C6R, en partenariat avec Mediapart (...)

Ce vendredi 22 novembre 2013, à Paris, la C6R, en partenariat avec Mediapart vous invite à fêter la jeunesse de la République

mardi 19 novembre 2013, par Bernard VIVIEN, Paul ALLIES

Un rappel à j-3 de la soirée organisée avec Mediapart pour célébrer la jeunesse de la République à l’occasion du 220° anniversaire de la Constitution de 1793. Si celle-ci resta inappliquée, elle fut sur de nombreux points innovantes. Les interventions des meilleurs connaisseurs de cette "histoire" ne manqueront pas de faire le lien avec les problématiques actuelles du fonctionnement démocratique. Et nous y trouverons matière à tirer des enseignements utiles pour notre réflexion et notre action pour faire progresser la démocratisation de nos institutions et aller vers un véritable changement de Constitution. Bernard Vivien.

Vendredi, célébrons la jeunesse de la République !

19 novembre 2013 | Par Paul Alliès - Mediapart.fr

C’est au Musée Social, 3 rue Las Casas, à Paris de 19h et jusqu’à 22h30 ce 22 novembre. Il s’agit de raviver la mémoire de la Constitution de 1793, celle de la I° République adoptée il y a 220 ans, en 1793. C’est la loi fondamentale la plus démocratique que la France eut jamais adopté, mais qui resta inappliquée. Malgré ce, Jaurès n’avait pas manqué de dire son importance dans son discours à la jeunesse à Albi le 30 juillet 1903 (il y a 110 ans) : "une œuvre nouvelle, audacieuse et sans précédent". Elle a en effet inventé un nouveau droit public et des principes qui restent d’une étrange modernité. Dans le contexte de doutes et d’abandons que nous connaissons, on réfléchira à l’actualité de ces innovations.

Pour cela, les meilleurs spécialistes de cette histoire et de sa portée partagerons leurs connaissances pour en faire un outil pour l’action.

En voici la liste :

  • Sophie Wahnich, Directrice de Recherche au CNRS. Auteur de nombreux ouvrages sur la Révolution française dont les plus récents sont : « L’intelligence politique de la Révolution française » (Textuel - janvier 2013) « Histoire d’un trésor perdu. Transmettre la Révolution française » (avril 2013 aux Prairies ordinaires). Sa thèse (publiée en 97 chez Albin Michel) portait sur « L’impossible citoyen : l’étranger dans le discours de la Révolution française ». Elle traitera donc « Des citoyens hospitaliers et frères », faisant écho à l’article 4 de la Constitution de 1793.
  • Serge Aberdam, Secrétaire général de la Société des Etudes Robespierristes est historien. Ses travaux ont surtout porté sur la naissance du vote populaire et la sociabilité politique révolutionnaire. Sa thèse (2001- Prix Albert Mathiez) sur l’élargissement du droit de vote entre 1792 et 95 l’amènera à parler sur le sujet : « Délibérer, élire : adopter la Constitution » en écho aux art. 11 – 20 de la Constitution.
  • Dominique Rousseau est Professeur de Droit constitutionnel à l’Université de Paris I. Il a été membre du Conseil Supérieur de la Magistrature et aussi de la Commission Jospin. Auteur de nombreux ouvrages dont « La V° République se meurt, vive la démocratie » (O. Jacob- 2007) ; le dernier : « Le consulat Sarkozy » (O. Jacob-2012). Il évoquera « De nouveaux droits fondamentaux » en écho au préambule de la Constitution de 1793.Vendredi, célébrons la jeunesse de la République !
  • Pierre Serna est le Directeur de l’Institut d’Histoire de la Révolution Française. Professeur d’Histoire moderne l’Université de Paris I ses recherches ont porté sur les élites nobiliaires et les pratiques politiques pendant la Révolution française. Auteur d’une « République des girouettes » (Champ Vallon 2005) mais aussi de nombreuses contributions dans des ouvrages collectifs ( « Est-ce ainsi que naît une république ? » in « La République dans tous ses états » Payot – 2009), il a aussi bataillé contre les raccourcis faits entre les révolutions tunisiennes et égyptiennes et la Révolution Française. Il parlera des « Jeunes femmes républicaines révolutionnaires et jeunes hommes citoyens combattants durant l’été 1793 : un sommet démocratique sans lendemain ».
  • Georges Contogeorgis est Professeur à l’Université Panteïon à Athènes. Il en a été le recteur avant d’être président de la TV publique grecque de 85 à 89 (et bref vice-ministre chargé des Médias). De très nombreux séjours universitaires de p r le monde (du Japon aux Etas-Unis) ont nourri ses réflexions centrées sur la citoyenneté et la cité. Plusieurs ouvrages ont été publiés en français dont une très utile « Histoire de la Grèce » (Hatier 92) ; le dernier : « De l’Europe politique » (L’Harmattan- 2011). Son intervention portera sur « Les racines constitutionnelles (1797) de la crise grecque contemporaine  ».
  • Edwy Plenel est le Président-fondateur de Mediapart depuis 2007 après avoir été journaliste et directeur de la rédaction au Monde de 1980 à 2005. Auteur de très nombreux ouvrages parmi lesquels « L’effet Le Pen » (La Découverte 1984) et « Le Président de trop. Vertus de l’antisarkozysme, vices du présidentialisme » (2011). Dernier ouvrage : « Le droit de savoir » (Don Quichotte – 2013), il évoquera « L’avenir des promesses de 1793 »
  • Enfin Paul Alliès, Professeur de science politique à l’Université de Montpellier et président de la (C6R) abordera "La jeunesse de Constitution de l’An I de la République".Il est l’auteur de "Le grand renoncement. La Gauche et les institutions de la V° République" (Textuel- 2008)

L’entrée est libre dans la limite des places disponibles.{}

Lire aussi le texte de Paul Alliès paru précédemment et annonçant cette réunion ICI

L’enregistrement de la soirée est maintenant disponibleICI

Répondre à cet article