C6R
Convention pour la 6ème République

Accueil > Quelle VI° République et comment y parvenir ? > Communiqué de la Convention pour la 6° République du 4 septembre (...)

Communiqué de la Convention pour la 6° République du 4 septembre 2021

En soutien aux propositions de réforme en profondeur des institutions portées par Arnaud Montebourg

lundi 6 septembre 2021, par 80. Bernard VIVIEN

Cela va faire 20 ans que la Convention pour la 6° République mène le combat pour une réforme en profondeur des institutions qui mette un terme au présidentialisme et crée les conditions d’un renouveau des pratiques démocratiques. Elle a donc toujours porté une grande attention aux propositions des candidats à l’élection présidentielle.
Pour la première fois, elle retrouve dans la déclaration de candidature d’Arnaud Montebourg l’essence même de ses 30 propositions. Le conseil d’administration de la Convention pour la 6° République, après concertation, a décidé de publier un communiqué, reproduit ci-après. En le diffusant, vous permettrez que les propositions de transformation des institutions aujourd’hui portées par Arnaud Montebourg soient mises en jeu lors de l’élection présidentielle.
Bernard Vivien

La Convention pour la 6° République (C6R) se réjouit du discours prononcé ce jour par Arnaud Montebourg à Clamecy.
Elle retrouve, pour la première fois dans la bouche d’un candidat à l’élection présidentielle, le sens du combat qu’elle mène depuis 20 ans pour l’avènement d’un régime démocratique et moderne dans notre pays. Jusques et y compris, l’essentiel des « 30 propositions pour avancer » qui l’ont guidé tout au long de ces décennies.
Arnaud Montebourg a dressé le constat accablant du délabrement de nos institutions, aggravé par la manière personnelle et hautaine d’Emmanuel Macron : présidentialisme, destruction du gouvernement en temps de paix, dissolution de facto du parlement, gouvernement par ordonnances. Tout ceci accompagnant une restriction violente des libertés, jusqu‘au droit de manifester. Il s’agit là d’une « autocratie » dont il convient de se défaire.
Il a rappelé et repris son programme en faveur d’une nouvelle République : depuis le septennat non renouvelable jusqu’au référendum d’initiative populaire, en passant par la transformation du Conseil constitutionnel en véritable Cour suprême, et la responsabilité individuelle des ministres. Il a décrit un système où le Parlement retrouve tous ses droits, jusqu’à celui d’exercer un contrôle en premier et dernier ressort sur les accords engageant la France dans l’Union Européenne.
Ces éléments feront partie d’une « transformation d’envergure » qui sera engagée par un référendum dès le mois de juin de l’an prochain.
Confiant dans le fait que ces idées sont devenues majoritaires dans l’opinion, Arnaud Montebourg demande un mandat constituant au peuple français dans le cadre même de l’élection présidentielle.
Pleinement convaincue de l’importance et de l’urgence de ce combat démocratique, se réjouissant de voir enfin ses propositions portées par un candidat à la présidence de la République, la C6R apportera tout le soutien utile et possible dans le domaine qui est le sien, celui de la réforme du système politique, à la candidature d’Arnaud Montebourg.

Paris, le 4 septembre 2021
Le Conseil d’administration de la C6R

Répondre à cet article