C6R
Convention pour la 6ème République

Accueil > Quelle VI° République et comment y parvenir ? > Où l’on reparle de la 6° République

Où l’on reparle de la 6° République

lundi 22 avril 2013, par 80. Bernard VIVIEN

L’affaire Cahuzac aura eu, entre autres, le mérite de remettre en lumière les questions institutionnelles bien souvent sous-estimées ou considérées comme non essentielles pour un véritable renouveau des pratiques démocratiques mises à mal par la V° République. Le rapport de la commission Jospin lui-même semblait quelque peu oublié, et le non-cumul des mandats repoussé une fois encore.

Ainsi depuis quelques semaines, cette question d’un renouveau démocratique et du passage à une 6°République que nous avions débattue en mars 2012 à Paris avec les représentants des candidats à l’élection présidentielle refait surface.

En témoignent l’appel du Front de Gauche pour une marche citoyenne le 5 mai pour une sixième république,la tribune libre parue dans Libération du 20 avril dont un des co-signataires est Bastien François (EELV) ainsi qu’un appel d’économistes pour une 6° République.

Dans son communiqué de ce lundi 22 avril 2013, la C6R se réjouit de ces initiatives dont elle prend acte tout en rappelant que doivent être débattus dès maintenant le contenu de cette nouvelle constitution ainsi que les voies et moyens de son adoption.

La 6° République n’est le monopole de personne et doit être l’affaire de tous.. Multiplions les rencontres et forums sur ces questions, la C6R pour sa part est prête à répondre aux invitations qui lui seraient faites.

Dans l’immédiat, nous remettons sur la table comme contribution à un débat constructif et désireux d’aboutir, un texte déjà ancien formulant trente propositions qui pour l’essentiel n’ont pas perdu de leur actualité ni de leur pertinence.

Plusieurs textes du site sont disponibles ici. Voici les liens avec certains d’entre eux dont les trente propositions ainsi que le compte-rendu du débat organisé l’an dernier , les videos des interventions introductives, et une analyse du rapport de la commission Jospin.

Et bien entendu le site est ouvert à la publication de toutes contributions participant de ce débat concret pour un renouveau démocratique.

Répondre à cet article